L’UEMOA AU CŒUR DE LA FIKA / Journée d’information et de sensibilisation sur le réseau routier inter-Etats de l’UEMOA: cas du Sénégal.

C’est une rencontre d’échanges très importante qui a réuni ce jeudi à la Fika, tous les partenaires et les acteurs du transport à Kaolack. Occasion de passer au peigne fin toutes les questions relatives à une meilleure amélioration du système du transport dans l’espace Uemoa.

En effet, selon Aissatou Kabou représentante de la commission de l’Uemoa, la route reste l’un des maillons les plus importants de l’intégration socio économique et de la construction du marché commun au sein de l’union.

 » La route concourt à l’amélioration du commerce intercommunautaire, à l’aménagement équilibré de l’espace communautaire et à la croissance économique par une participation significative à la gestion des chaines de valeur, à la compétition économique et à la mobilité des personnes.
Le réseau joue un rôle prépondérant dans le transport communautaire avec 20933 km de routes ( 27 routes communautaire) dont l’usage et le maintien sont réglementés par des dispositions.

C’est tout le sens qu’il faut donner à cette rencontre d’aujourd’hui dans le cadre de la foire internationale de kaolack, 6eme édition, vraiment nous remercions vivement le président Serigne Mboup, de nous avoir donné cette occasion pour discuter sur la problématique des routes et du transport de manière générale dans l’espace Uemoa. »

L’objectif de l’activité, c’est de vulgariser les dispositions communautaires relatives à la préservation du transport routier et à la facilitation des échanges intracommunautaire. Il s’agit ici de rappeler les dispositions communautaires, sensibiliser et informer les utilisateurs du transport public et les acteurs du secteur sur les effets néfastes de la dégradation du réseau routier, communiquer avec les utilisateurs du transports et recueillir leurs avis.
Ainsi, les résultats attendus de l’activité sont:
Appropriér les dispositions communautaires relatives aux infrastructures du transport routier, sensibiliser et informer sur les effets néfastes de la dégradation du réseau, sensibiliser et informer sur les avantages des dispositions communautaires sur la compétitivité des économies, la mobilité des biens et des personnes, la viabilité du parc automobile, prononcés sur les moyens à mettre en œuvre pour une mise en œuvre effective des dispositions communautaires visant à créer un marché commun et accélérer le processus d’intégration.

La rencontre a été présidée par l’adjoint au gouverneur chargé du développement, la représentante de la commission de l’UEMOA, le directeur des routes, le représentant du ministre du budget et des finances entre autres personnalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.