FIKA 2021 : les mesures de la BCEAO face au refus des pièces de monnaie

FIKA 2021 : les mesures de la BCEAO face au refus des pièces de monnaie

Le directeur national de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest pour le Sénégal (BCEAO) a visité la foire internationale de Kaolack (FIKA) ce jeudi. Ahmadou Al Amin Lô pour le nommer est revenu largement sur les opportunités que présentent le système financier pour les PME et les PME sans oublier de rappeler les dispositions prises par l’institution financière pour mettre fin au refus des pièces de monnaie.

« Nous venons de terminer la tournée des stands avec la représentante résidente de la Commission de l’UEMOA et nous avons été agréablement surpris par le professionnalisme de la foire en particulier la diversité des acteurs et surtout toutes les synergies qui se dégagent ici et nous avons apprécier toutes les opportunités qui se présentent pour la région en terme de partenariat avec le système financier à partir surtout du dispositif de promotion de financement des PME et PMI que la Banque centrale a lancée au nom des états depuis 3 ans », a expliqué le directeur Ahmadou Al Amin Lô

Le manque d’information des opérateurs économiques sur les opportunités qui peuvent se présenter à eux au niveau du système financier notamment les banques et institutions de micro-finance a été souligné par le directeur national de la BCEAO. « La Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Kaolack (CCIAK) a été agréée l’année dernière comme structure d’appui et d’encadrement des PME et PMI c’est à dire qu’elle est autorisée de par une décision du ministère en charge du secteur d’accompagner les structures qui veulent faire un financement, depuis la gouvernance, la gestion comptable, la rédaction de leur plan d’affaires, la négociation des conditions de crédit et le suivi du recouvrement », a-t-il lancé aux entrepreneurs.

« Nous avons été informés de la réticence de quelques commerçants et transporteurs à accepter les pièces de monnaie, et une action vigoureuse a été faite, car nous les avons réunis pour les sensibiliser. Depuis Dakar avec notre agence régional, nous leur avons rappelé que tout ce qui concerne la monnaie relève d’un communiqué officiel de la BCEAO, ces pièces continuent à avoir cour légal, les populations ont eu quelques craintes que nous avons levées. Nous avons dit aux commerçants et transporteurs que ceux qui détiennent un stock de pièces qu’il n’arrive pas à faire circuler ou remplacer peuvent venir les mercredi et les jeudi à l’agence auxiliaire de Kaolack où les pièces vont être accepter sans réserve », a conclu M. Lô.

source senenews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.